jeudi 6 novembre 2008

PEUT-ON INDULTER LES COLEMONTERIES ?

Ce qui importe, dans la lidia telle qu'elle doit être observée et respectée, - contrairement aux aficionados de verdad qui luttent pour préserver la lidia authentique, la seule façon pour eux de faire respecter la corrida et d'en garantir sa pérennité-, ce qui importe donc, pour les précurseurs de la "corrida de l'indulto", ce n'est pas la puissance du taureau, sa sauvagerie, son trapio, ses pitones irréprochables, et son comportement sous la pique, non, ce qui compte, pour eux, et parmi eux, pour l'agité revisseterreau du bocage normand qui anime ses "échos du callejon" à coups d'arguties copiées sur son nouvel ami des terres taurines, à coups d'insultes, de mots aussi gras que la boue du Cotentin qui lui colle à la langue, à coup de formules débiles dont seul il a le secret, c'est la noblesse des toritos qu'ils - lui et ses amis fossoyeurs de la corrida -osent appeler toros, dès et malgré la génuflexion vespérale qui suit la demi piquette et qui précède ce qu'ils qualifient de faena.

L'épreuve de la bravoure ? Ils s'en foutent! Seules comptent les 70 ou 80 embestidas, langue baveuse pendante, les yeux hynoptisés par le leurre, un toutou dressé attiré par cet aimant qui bouge et l'entraîne jusqu'au redondo suivant, 4, 5, 6, le pecho, et çà repart : ils appellent émotion, ce que nous ressentons comme de la domestication, ou la domecquisation, au choix.

Mais ce qui conforte le collet monté dans ce droit qu'il s'arroge d'insulter les aficionados, d'intervenir sur son forum avec ses gros sabots et son langage châtié qui décourage la plupart de ses visiteurs, et ce qui le fait redoubler d'agressivité, c'est qu'il est - je cite -" heureux de constater que des gens raisonnables ont des positions proches des siennes"!

Autrement dit, ceux qui ne partagent pas sa vision de la corrida spectacle ne sont pas comme lui des gens raisonnables, mais en plus " ce sont des ayatollahs - une poignée !!!! - qui s'autorisent le droit de prendre l'immense majorité des spectateurs au rang d'ignards (sic), pour ne pas dire d'imbéciles." Et il rajoute: "qui sont ces pisse-vinaigre qui ne remplissent même pas l'arène de tienta de Céret?"

Et comme un autre curiste de Dax approuve l'indulto de "Desgarbado", il se croit autorisé de faire haro sur le baudet en termes outranciers.

Voilà ce qu'ose écrire ce chantre perturbé de la tauromachie sur son blog : voilà le respect qu'il a pour ceux qui fréquentent son blog et ne pas voient la corrida avec ses lunettes déformantes !

Devant de tels arguments, que répondre ? Laisser dire ? Oui, mais çà va un peu ! Et relire chaque semaine les mêmes conneries entrecoupées d'insultes et de propos diffamatoires, cela devient lassant. Ignare d'abord, monsieur Colmon, celui qui prononce et écrit des mots sans en connaître , ni le sens, ni l'orthographe, - çà peut arriver à tout le monde, je sais, c'est pourquoi il faut rester humble, et rengainer l'invective, mais s'attacher plutôt à étayer sa démonstration, en termes courtois, avec de vrais et irréfutables arguments- en ce sens également, vous ressemblez bien au donneur de leçons en tout genre que vous étripiez chaque matin il y a peu, et que vous imitez lourdement aujourd'hui. Et pour ce qui concerne la longueur d'avance que vous revendiquez dans votre mot sur la pique, dans le domaine de la sottise, c'est pas une longueur d'avance que les visiteurs de votre site que je connais vous attribuent, c'est une très substancielle avance qui se perd à l'horizon de vos prétentions. Il n'y a d'ayatollahs que chez les religieux islamistes. Les aficionados , monsieur l'inculte méconnaisseur de l'aficion torista, ceux de la FSTF, de l'ANDA, de CERET, et de partout, vous ne leur arrivez pas à la cheville: ils luttent avec des arguments éminemment et strictement taurins, - ce que vous êtes incapables de comprendre - pour préserver une corrida intègre, et leur combat et leurs convictions toristas , aussi incompréhensibles qu'ils demeurent pour vous, devraient au moins vous inciter à une prudente réserve, et au plus grand des respects, envers des gens qui, pour être clairs, n'ont rien à vous envier.

Ni tauromachiquement, surtout pas culturellement.

RIEN !! Et surtout pas la caricature de vos prétentions taurines, ne vous autorise à utiliser votre tribune pour abreuver les puristes - et n'utilisez plus d'autres mots injurieux dont vous ne saisissez pas le véritable sens - de vos médiocrités .

Quand à mépriser comme vous le faites CERET et l'aficion cérétane, quelle petitesse !!!

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Aujourd'hui, il remet çà sur son blog : "Le rôle de la FSTF est de veiller à l'éthique, et pas de jouer les gendarmes", écrit-il.

Veiller, mais se taire !!

Tous doivent se taire, surtout les aficionados , ces "ayatollahs" (encore son terme imbécile, comme une obsession !), il ne peut admettre que nous n'approuvions pas par exemple l'attitude de RiNCON, qui réclamait l'indulto. Comme si RINCON torero, et RINCON éleveur ou apodo ou spectateur, c'était la même chose. Il n'est qu'à écouter les commentaires pour touristes de RUIZ MIGUEL sur la chaîne ANDALUCIA, devant des bestioles minables : "Muy bonito, bièènn, bièènn, que bonito toro, muy buena la faena ...." C'est plus RUIZ MIGUEL Vicois, c'est Enriquita bis, son compère.

Après les nouvelles conneries débitées ce jour contre la FSTF et les aficionados, c'est décidé: à compter de ce jour,je n'indulterai plus les lamentables, pitoyables, et exécrables colemonteries

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord avec toi Pedrito ! Le seul problème est que les gens vont voir son "pseudo site" alors qu'il n'est rien du tout, un simple blogger à l'afición limitée... Je pense tout de même que les gens ont commencé à déceler ce caractère aigri ; pour ma part, je n'écrirai désormais plus une ligne à son égard sur mon blog. Mais c'est vraiment triste de voir ça... L'étron du callejon.

Abrazo

Florent

Anonyme a dit…

Il y a longtemps que je ne vais plus lire ces torchonnades.
Je me souviens de son arrivée dans les landes et ce jour là on a pas gagné un aficionado mais plutôt un ratero de verdad, qui pleurait +++ pour aller au callejon ou cotoyer les penas et se goberger sans bourse délier...

Bernard a dit…

Cher Pierre (Pedrito ici?),

Nous savons désormais (je t'ai lu sur CyR et chez "Florencio"...) que l'ANDA est morte!... Mais il me paraît indispensable que ce qu'elle défendait ne meure pas avec elle (il faut que ses "scrupules" continuent d'empêcher les ectoplamses taurins de "voler" - à tous les sens du terme - à leur aise!). J'aurais tendance à prôner l'action pratique, et d'abord se concerter - et pourquoi pas sur CyR!?...
A suivre. Bien à toi - Bernard

Anonyme a dit…

De grâce, arrêtons de parler de ce mec qui est à la tauromachie ce que Mac Do est est à la grande cuisine!!
Un seul remède, le boycoot...Et dire que ce type est arrivé dans les valises d'un certain André Marc Dubos ex rédacteur de tendido ou il s'occupait de pub!!!
En clair moins on en parle mieux on se porte.........

Frédéric a dit…

Le plus marrant est que ce sinistre personnage était un opposant farouche à Viard. Visiblement, maintenanant, il est devenu son nouveau porte flingue.
A part celà et plus sèrieusement ton blog est très réussi.
Frédéric.

El Mijano a dit…

Le problème, c'est que, même s'il faut éviter de se pencher sur le sort de la nullité crasseuse du cloporte normand, tant tauromachique que épistolaire, survoler son blog et y relever ses sempiternelles conneries agressives à l'encontre des aficionados m'indispose souverainement : et j'aimerais tant qu'il nous lise , qu'il sache que les ignares connaissent en général l'orthographe autant qu'ils ont au coeur l'aficion de la raison et non celle des charlatans.

El Mijano a dit…

pardon : les "prétendus" ignares !