mercredi 26 novembre 2014

FANDI TORÉANT DES CREVETTES - FANDI TOREANDO GAMBAS -


> (photo pureza y emocion).


Aux banderilles, El Fandi.
En face, ce jabonero est appelé toro dans le cirque de la temporada d'Amérique. Ici, c'est en Amérique du Sud le ouikende dernier.
C'est une crevette ! C'est tout simplement ignoble.
Une honte de présentation pour ceux qui regardent aussi les corridas du dimanche soir à Mexico.
Là, El Fandi fait toucher le fond à l'aficion en toréant un animal encore plus proche du becerro que du novillo.
Il sera applaudi et se promènera à reculons dans le ruedo jusqu'à arrêter ce fauve !
Sous les hourras de la foule ignare et complice.
Et personne, non personne (ou pas grand monde) pendant la temporada d'été en Espagne ou en France ne lui dit quoi que ce soit en rapport direct avec ce genre de mascarade qui tue plus la corrida que ne le font les antis.
El Fandi est un boulet, une honte pour l'aficion.
Un pur produit du mundillo.
Il aurait été mieux qu'il reste dans le ski plutôt que de se vêtir de lumière (ici il est bien en or), car il était skieur de haut niveau. Il s'appelait alors David Fandila.

Et n'oubliez pas, il a toujours été ces dernières années, en tête de l'escalafon, juste détrôné cette année par...Padilla.
S'il s'était présenté à deux festivals de plus, il aurait encore été premier...Quelle référence !
Il est celui qui a coupé le plus d'oreilles de l'année (144 pour 66 sorties) et 9 queues !
Il surclasse ses poursuivants dans les récompenses puisque Padilla n'a coupé "que" 100 oreilles et 3 queues alors qu'il est borgne (je parlerai de ce "Pirata" une autre fois car il ne vaut plus mieux maintenant), et Fandiño 74 oreilles + une seule queue. Des misères en comparaison.
Ne vous étonnez donc plus que la corrida se meure (oui oui, c'est un subjonctif présent)
Si vous aimez la corrida et que vous voulez la défendre un peu, n'allez surtout plus voir ce pitre.
En plus, il lui colle les banderilles dans les reins.
Vous ferez alors un acte quasi militant.
En ce qui me concerne, j'ai depuis près de six ans, refusé d'entrer dans une plaza où il y faisait acte de présence.
Et tant pis pour les fandinistes s'il en existe encore.
DG.
Note de Pedrito:  
en publiant ce texte, je prends le relais de "l'acte militant" de DG et de David ZAMORA.
Image indigne, répugnante, honteuse, cruelle! La fin de la corrida, ce sont les toreros qui se prêtent à ces monstruosités et le mundillo complice, tous ceux qui s'accommodent de ces saloperies, qui la précipitent. 
A vomir. 
Les aficionados ne peuvent cautionner de telles magouilles: nous nous battons, beaucoup d'entre nous, contre ces pratiques qui n'ont rien à voir avec la lidia de vrais toros entiers, armés, sauvages, intègres. Quittes à être qualifiés par certains lameculos "accrédités" des callejons, bardés de leurs "Canons" et de leurs passes, n'est-ce pas JM, pour des intégristes, comme on a pu encore le lire récemment sur le blog de l'un d'eux. Des dangereux complices qui ne se contentent pas de publier des photos d'aficionados sur les gradins, mais qui de plus les dénoncent à la vindicte des organisateurs, comme des malfaiteurs coupables de protester contre ce qui leur déplait.
Alors qu'il y a tellement de choses "déplaisantes" - doux oeuphémisme-  dans et autour de la corrida. Mais quand et où va s'arrêter le scandale de telles abominations, cautionnées par des publics de gogos aveugles, et muets?

13 commentaires:

el Chulo a dit…

Je ne voudrais pas etre désagréable cher Pedrito, mais tout ceci, on le sait. Tout comme je n'ai rien dit d'un festival où oreilles et queues ont plu, devant des novillos honteusement épointés. Quel est l'intérêt de ces mascarades.

Anonyme a dit…

Bonjour Monsieur Pedrito. Il n'y a pas d'autre solution !!!! !!! Fandi à la guillotine !!! Et puis, aussi. El Juli, Morante, Talavante, Manzanares et Padilla. Y asi, nos habremos quitado el principal problema
un saludo.
Kaparra

pedrito a dit…

Je pense, cher Chulo, que de dire et d'écrire quelques cruelles vérités sur ce "festival" que tu évoques et dont tu n'as pas pas voulu parler, ne peut être, concrètement, qu'utile, souhaitable, positif, quasiment un devoir pour tout aficionado, du moins ceux qui comme toi et moi ne font pas commerce de leur passion.
Tant pis s'il ne reste de notre entêtement autant que nous le souhaiterions, du moins mettrons nous peut-être doute dans la tête d'au d'un ou deux gogos amateurs d'oreilles baratas, surtout sommes nous en paix avec notre conscience en continuant de refuser de nous taire devant les forfaitures des uns et la complicité des autres, tout aussi dangereux que les premiers.
Sr Kaparra: escopeta, o bayoneta, para castigar las cràpulas?
Claro que ni una, ni otra, porqué, ya lo sabes, los culpables son los pùblicos idiotas que pagan para aplaudir trampas y porquerias de todas variedades.
Los pùblicos solos, que se creen aficionados, porque unos lameculos podridos -"acreditados"- de los callejones los sugeren, insultando los aficionados honestos llamandoles integristas.
Un saludo a todos

Toni a dit…

Hombre Pedrito que ganas tenia de saber de ti. Espero que Gisel y tu estais bien. Te he mandado algun emeil pero no he recibido contestación.
Un aberazo.

pedrito a dit…

Querido Toni: un mal rato hé pasado, por falta de unos podridos seudoaficionados que sobre todo escriben, el primero sobre todo literatura y el otro publicando estadisticas sobre rabos y indultos, todos mirandose el ombligo y meando, desde su blogue y desde los callejones donde estan "acreditados", a los aficionados enemigos de la seudo prensa taurina, los dos juntos permitiendo a "anonimos" de insultarme.
Y tantas otras decepciones que no te puedo contar
Ruedos, afición y campos son palabras que pueden esconder màs cinismo detras de la pasión de la fiesta brava

pedrito a dit…

.....esconder "mucho" cinismo....

Toni a dit…

Pedrito ladran luego vamos para adelante. perros defensores del sistema, lameculos.
No pueden vencernos e intentan por ates bastardas jodernos sin entender que nosotros somos bravos. Adelante amigo. Un abrazo.

Toni a dit…

Y no te preocupes amigo, más que a mi a nadie se le ha pegado tanto desde las cloacas del taurineo. Y aqui seguimos desde hace más de quice años con el chofre y con la cabeza alta. Y tu no eres menos uqe yo, todo lo contrario asique a crecerse con el castigo que esos son malos toreros para nosotros.

pedrito a dit…

Amigo Toni, lo peor es que se dicen o pretenden aficionados, aùnque se preocupan sobre todo de pegar golpes y insultar a los aficionados. Abre uno - que durmió una noche en mi coche - su blogue a "anonimos" que son sin duda sus amigos anonimos. Fué cerca de mi, de nosotros, y después de escribir en una hoja taurina y ocupar callejones, se ha puesto contra mi.
Te sorprende que la corrida, como la politica, sea teatro de porquerias?
Un abrazo

Toni a dit…

Pues no me sorprende querido Pedrito. En este mundo de mierda de los toreritos, los favores se cobran y mientras aya seudo aficionados que se vendan por una entrada de callejón o por los diverso favores de los taurinos, habra lameculos que se suban a ese carro. Y asi están destruyendo la fiesta entre otras cosas.

Anonyme a dit…

Hola amigo Pierre, así está este fraude y tomadura de pelo, esto ya es el colmo de la devergüenza y la desfachatez, pero como bien dices los responsables aparte de los que se visten ante semejantes bichejines son los que los aplauden en los medios y quienes pasan por taquilla dándoselas de "aficionados", porque hay otros que van para poder ser testigos del latrocinio y transmitirlo a los buenos aficionados como tú, el amigo Pocho y los del Chofre...¡ánimo y adelante amigo Pierre"
Un fuerte abrazo emeritense para Giselle y para ti
Pedro García Macías

Anonyme a dit…

Monsieur Pedrito , no me puedo creer que esos jovenes que iban contigo se hayan comportado asi. que pena , mucho animo y ni puto casp a los mediocres.
Kaparra

pedrito a dit…

Un joven solo, el otro coño màs viejo
Gracias por tus visitas