mercredi 2 septembre 2015

LETTRE OUVERTE A CHARLIE

Bonjour!
Ce jour de Janvier où des fous de leur dieu de merde -comme tous les dieux créés par les manipulateurs criminels qui nous environnent- ont perpétré leur crime ignoble, abominable, j'ai décidé de m'abonner à CHARLIE: Wolinski en particulier m'a fait rire et bander (mentalement, moralement, intellectuellement, comme on veut !! )  pendant les décennies où j'ai eu le bonheur de savourer ses dessins, vrais chefs d'oeuvre que chacun sait. WOLINSKI! Quel symbole!  J'ai d'abord pleuré, porté le deuil, écrit sur mon blog, plusieurs fois, publié vos écrits et dessins (certains), j'ai aussi évidemment reçu des reproches de certains  aficionados, au prétexte que CABU entre autres était contre les corridas. Je m'en foutais, guidé par ma seule préoccupation: exprimer ma solidarité à ceux qui ont les couilles de combattre l'obscurantisme criminel qui agite ce siècle, de plus en plus VIOLEMMENT et DANGEREUSEMENT.

Aujourd'hui, après plusieurs mois de lecture, où je lis et relis semaine après semaine les rubriques de luce lapin, traitant régulièrement les aficionados de tortionnaires, je n'arrive pas à me faire à l'idée que des citoyens sensés puissent croire que d'autres citoyens aussi sensés mais DIFFÉRENTS soient taxés de bourreaux sanguinaires, pour la raison unique, même si elle demeure pour vous incompréhensible, qu'ils se rendent aux arènes pour assister à des corridas.
Je ne viens pas à vous pour plaider, mais vous devez COMPRENDRE que leur passion est viscérale, HUMAINE, ne vous en déplaise, et RESPECTABLE, même si elle parait anachronique en ce siècle de lobbies animalistes, où les toutous sont souvent mieux nourris et mieux soignés médicalement que beaucoup d'enfants de quartiers pauvres ou "défavorisés", elle est même cruelle, certes, je vous le concède, mais toute forme de mort n'est-elle pas cruelle, celle des frelons qui agonisent au fond des bouteilles-piège, celle des faons ou des gnous dévorés par les ours ou les lions, celles des mésangeaux et rouge gorges dévorés par les trop nombreux chats domestiques ou sauvages, (abandonnés par des "amis des bêtes"), celle des agneaux attaqués par les rapaces? Etc...Etc...

Je ne voudrais pas que vous pensiez un millième de seconde que je souhaite vous convaincre de partager une chose, un mystère, pour vous, comme pour moi, d'ailleurs, que nos sensibilités si différentes rendent impossible. Je veux simplement vous dire qu'une culture taurine, terme pour vous inconcevable, car vous la faites démagogiquement rimer avec torture, ne peut surtout justifier les insultes, les quolibets, les violences, les gestes obscènes, que quelques érégies MANIPULÉES par des groupuscules fanatiques, nous inondent régulièrement aux abords de quelques arènes, exactement comme sont manipulés les assassins fondamentalistes "religieux" qui vous ont meurtris, assassinés, que vous continuez à dénoncer avec le courage qui vous est reconnu, et pour lequel vous avez la sympathie de millions de gens à travers le monde. Vous faites un immense honneur à la France.

Mais est-ce une raison pour injurier ou laisser insulter et agresser des gens qui n'ont pas de la mort, de la corrida,  la même approche, la même vision, que vous? Vous prétextez la violence, qui se répercuterait sur les enfants: c'est une aimable plaisanterie, et vous le savez parfaitement, car la violence est QUOTIDIENNE, PARTOUT, avec les guerres, les attentats, la pornographie, la pédophilie, les bagarres, les morts, tout cela visible sur les medias, la télé, et surtout avec internet, à portée des plus jeunes enfants, cette violence,  avec toujours l'alcool et le fric en filigramme, les coups de couteau, çà n'est pas dans les arènes, mais sur les stades de foot, ou dans les quartiers où règnent les dealers et leur saloperie, autrement plus dangereux que notre passion, les auteurs de ces crimes et forfaits ne vont pas dans les corridas, ils n'ont pas appris la violence sur les gradins, à 76 ans, je n'en ai pour ma part encore jamais été témoin.

Par contre, sur votre dernier numéro du 2 Septembre,( tiens, au fait, je n'ai pas reçu celui de la semaine dernière ), vous écrivez, je vous cite :
"Ce qu'on appelle l'époque, ce n'est rien d'autre que la MODE, les TENDANCES, les HUMEURS, c'est-à-dire RIEN, le néant, la superficialité d'être dans le coup, de SUIVRE DES SLOGANS CRÉÉS par les FUMISTES DU MARKETINK. La MODERNITÉ d'AUJOURD'HUI est le RINGARD de DEMAIN.....LES POLITIQUES DONT L'HORIZON NE VA PAS AU-DELA DES PROCHAINES ÉCHÉANCES ÉLECTORALES, NE JURENT QUE PAR LES ÉMOTIONS ET LES TENDANCES DU MOMENT...."

Avouez que cette tirade ne peut que parfaitement s'appliquer au sujet du jour, c'est-à-dire à ce que vous vous entêtez à dénigrer, à condamner, chaque semaine, et qui a pour nom la tauromachie. Je suis tombé dans le chaudron il y a plus de 70 ans.  Difficile de vous dire pourquoi et comment. Nul ne guérit de son enfance ....A 6 ans, quand la musique résonnait dans les arènes de mon village, ma mère ne me tenait plus, et elle me laissait partir vers ma passion naissante, après mille recommandations. Je courais aux arènes. Nous sommes comme cela des millions, certains sont aficionados actifs, d'autres sont simplement tolérants. Personnellement, je me bats pour une corrida intègre, sans truquage, sans tricherie. Difficile....Le fric, les mafias...Mais pourquoi, s'il vous plaît, quiconque pourrait s'arroger le droit de faire INTERDIRE ce qui lui déplaît?  Je veux simplement, une fois pour toutes, essayer de vous faire comprendre que je ne suis surtout pas, moi comme la plupart des gens que je côtoie dans la quête de ma passion pour la lidia, l'être anormal, sanguinaire, pétri de violence, assoiffé de sang et de tortures, que quelques dizaines HORS LA LOI fanatisés  viennent provoquer et injurier. La violence, c'est EUX!  Nous avons le DROIT d'assister à des spectacles taurins, nous sommes respectueux de la légalité, chose que ne sont pas les névrosés qui hurlent aux portes des arènes, et personne, non, PERSONNE, ne peut s'octroyer le droit de nous en empêcher.   

Des dizaines de milliers d'espèces animales sont condamnées à disparaître de la surface du globe. Grâce à nous, et  grâce à des ganaderos,  grâce surtout à quelques éleveurs de l'honneur,  les toros de combat, par la diversité de leurs encastes, de leurs origines, au prix du maintien des corridas, et seulement à ce prix, ne disparaîtront pas de la terre.

Pour ne plus lire des élucubrations insupportables, je mets fin à mon abonnement à CHARLIE
Désolé!

Pierre CAUMONT "Pedrito"

12 commentaires:

Anonyme a dit…

SUPER article net, clair et précis. Chapeau bas Pierre. S'ils ne comprennent pas les sensibilités différentes des hommes et des femmes sur un sujet comme celui là, il faut arrêter de parler de LIBERTE! Quelle sera leur réaction sur le prochain numéro, ...... ou un peu plus tard ?

Christian.



Anonyme a dit…

bonjour Pedrito
ô combien j'apprecie et partage ce texte qui explique avec plus de détails et de profondeur ce que je disais brièvement dans un commentaire sur votre site le 24 fevrier a propos de l'intolérance de Cavanna et des journalistes de charlie sur la tauromachie. P. Sabatier 13300

Anonyme a dit…

au fait, j'ai lu dans un article précédent que vous etiez postier, je le suis aussi avec début a Paris en 77, voila qui nous fait un point commun de plus, j'espere que le hasard nous fera nous rencontrer sur les gradins d'une arene (peut etre a Vic) afin qu'on puisse echanger de vive voix, ce serait sympa. P. Sabatier 13300

Xavier KLEIN a dit…

ARTE Pedritooooooooo!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Salut PIERRE.

J’ai comme toi et des millions de Français et de Terriens était horrifié par le carnage de CHARLIE HEBDO.

Dans l’Humanité de l’époque je me jetais sur le dessin de WOLINSKI avant de m’attaquer à l’édito.

CHARB était un CAMARADE. J’écoutais avec attention le billet de BERNARD MARIS sur France INTER.

Je suis viscéralement de GAUCHE. Adhérent au PCF.

Alors me faire traité de facho et de débile par cette bande d’anti corrida me fait bouillir.

J’ai vu à RIEUMES une banderole d’EELV juste à coté de la fondation BRIGITE BARDOT.

Certains n’ont pas peur de cette alliance nauséabonde.

Pour ma part je maintiens le cap Communiste et Aficionado .

Abrazos

EL GRILLO

el Chulo a dit…

Mon Pedrito,

J'ai bien connu et aimé Harakiri à ses débuts.
Je me suis détourné de Charlie, mais je connaissais un peu Cabu.
La vérité est qu'on ne remplace pas impunément les talents de Cabu et de Wolinski ni de Charb ni la petite psychanaliste.
De plus d'autres effets secondaires comme on dit, le pognon en particulier, ont encore plus miné l'édifice. Ces salauds ont tué Charlie à double titre.

De plus il me paraît inutile de les raisonner. La loi est la loi, point.

Ce qui n'empeche pas que certains spectacles taurins font plus contre la corrida que les misérables antis.

pedrito a dit…

Christian: ton message m'est précieux, comme tous, certes, mais peut-être un peu plus, parce que c'est le premier.
Merci aussi à vous, P. SABATIER: effectivement l'avais bien pris note de votre post en janvier, maais les choses devaient se passer comme çà. Difficile parfois de concilier ou raisonner ses propres sentiments. L'an prochain, j'espère que nous ferons connaissance.
Arte, Javier? Todo es arte? Tout, sauf pour moi l'art de feinter les coups tordus, ceux d'en face, et ceux d'à côté, des petits cons, des prétentieux, des salauds, auxquels on ne s'attend pas
El GRILLO: tu as raison, malgré ma passion pour la fiesta brava, je me sens plus écolo que beaucoup de ceux qui se parent de leur couleur verte de circonstance, pour cacher leur goût du pouvoir politique, sous le prétexte que nous n'avons pas de sentiments "humains" pour les animaux. Mais eux s'acoquinent avec les fachos, çà ne les gêne que le brun déteigne sur leur vert. Qu'ils bouffent leur petits pois et leurs concombres, mais qu'ils ne nous empêchent pas d'aimer le steak saignant ou le confit de canard. Merci de tes visites régulières et ton aficion.
Cher CHULO, tout ce que tu écris, je le partage, cela va sans dire, à 100 pour 100, sans toucher ni déplacer un point ni une virgule. Continuons ce combat pour la corrida intègre, tes visites sont toujours pour moi de précieux moments de joie et de plaisir, notamment de partager des choses chouettes avec des gens qu'on a eu un jour la chance de connaître, même peu, mais suffisamment pour les apprécier
Gracias a todos

Xavier KLEIN a dit…

Non Pedrito, tout n'est pas "arte", mais ta juste colère jetée sur le papier l'est.
Elle l'est d'autant plus que c'est celle du jeune homme que tu as su demeurer quand tant de nos contemporains deviennent de vieux cons insensibles et "inindignables" ou des "cons promis" (on ne sait à quoi!)...

pedrito a dit…

Merci, Xavier, il m'arrive souvent de ne plus savoir à quel saint se vouer, moi qui n'en reconnais aucun et qui m'interroge sans cesse et sans peur de douter et de reconnaître que je doute.
Mais toi, aujourd'hui et souvent, t'es un mec super...

Anonyme a dit…

Bravo.je n'avais ni dieu ni maitre mais je crois que j'en ai trouve un avec PEDRITO.

B.M

Anonyme a dit…



merci pedrito çà fait plaisir de voir que tu a repris l ecriture sur ton blog pour défendre l intégrité de la fiesta brave comme on aimerait tant la voir plus souvent bonne feria a vous tous a Andorra suerte
Jipito

pedrito a dit…

Señor MERCACADOBÈS, Marqués de EN VERNÈS, me siento muy honrado de tu visita, esas pàginas son tuyas, bienvenido. Abrazos, bises à ton infirmière préférée
Jipito, merci pour ta visite, et ton comment. qui m'ont donné idées et courage
Abrazos et bises à Cristina