mercredi 17 février 2016

CASSE-CROÛTE ORTHÉZIEN: DU CHANGEMENT!

Dimanche 14 février, la PEÑA TORISTA AZUCAR s'est réunie sous la haute autorité  de son Président, en présence de plusieurs de ses membres accrédités, autour d'une succulente poule au pot, cuisinée par ALEX selon la méthode ancestrale de sa grand mère et de toutes les mémés  bigourdanes, béarnaises et gasconnes Autant dire que tout le monde s'est régalé. Pourléché. Sans modération.... Chacun tenait à faire honneur aux talents du chef.

Cette "tarde (de cosas) de toros" fut un -trop- court moment de bonheur, même si elle commença vers midi pour s'achever vers 19H: mais il fallait rentrer, pour les uns à TOULOUSE, pour d'autres à ROQUEFORT, à JEGUN...., les meilleures choses ont une fin. Délicieuses agapes, donc, agrémentées d'une passionnante tertulia, au cours de laquelle beaucoup de sujets furent abordés.

Et notamment celui du casse-croûte devenu traditionnel, sous les ombrages accueillants du parc de l'église d'ORTHEZ. 
Pourquoi? 
Tout simplement, parce qu'il s'avère qu'une partie importante du groupe a décidé cette année de faire l'impasse sur la corrida de la cité béarnaise. Choix d' aficionados exigents.

Plusieurs noms ont été avancés pour notre casse croûte de 2016: PARENTIS, AIRE, VIC.... AIRE SUR L'ADOUR, ce serait pour le 1° Mai, VIC-FEZENSAC, ce serait pour la novillada de Septembre ( St Mathieu) 

Nous lançons un appel: qu'en pensent les intéressés? AIRE? VIC? 
Éventuellement, pourquoi pas deux pique niques? Quand on aime, on ne recule pas devant le plaisir de se retrouver et partager.

Voilà! Exprimez vous, décidez vous, écrivez, soit sur ma boite mails, soit en répondant au bas de ce texte. On attend vos réponses. 

Au cours de la discussion a été évoqué le cas des présidents laxistes, qui distribuent des trophées immérités à tour de bras, sans aucune mesure ni modération, et parmi eux le spécimen élusate - d'Éauze -  qui, par ses excès, laisse croire aux spectateurs lambda qu'ils ont assisté à du beau, du vrai, de l'authentique, au point que des gens sans connaissance des règles  agressent régulièrement les aficionados qui exigent un minimum de respect des règles, du taureau, et du public. Autre ennemi de l'intérieur que ce président lanastésié et quelques autres comme lui qui passent et trônent de palco en palco, faisant étalage de leur méprisable suffisance par la faute des organisateurs. 
Mais que fait donc cette arlésienne,  qui devait régler avec rigueur ce problème, j'ai nommé le "CORPS DES PRÉSIDENTS"?

4 commentaires:

jean labat a dit…

excellente idee ami pedrito! j'opterai pour les deux,au pire aire sur adour me conviendrait.amities.

Anonyme a dit…

Ni Aire ni Vic, par pitié restez chez vous

Anonyme a dit…

Bizarre cette provocation qu'a laissé passer - et publier - Pedrito, sensée émaner du noyau d'aficionados auquel s'adressait le post. Pas très franc ou franche du collier, l'anonyme
M.JC

Anonyme a dit…

C.C. a dit:
va pour les deux !
abrazo à vous 2