lundi 7 mars 2016

L'état islamique serait-il en train de perdre sa capitale Rakka?

ça se confirme… Toujours de source russe… (note de Danielle Bleitrach)


Exécution de civils à Rakka Dans la nuit de samedi à dimanche, les habitants de Rakka, ville considérée comme la capitale de Daesh, se sont soulevés contre l’occupant, ont hissé des drapeaux syriens dans 5 quartiers de la villes. En résultat de quoi, 200 membres du groupe extrémiste sont passés du côté de la population. Est-ce la fin du projet « état islamique »?

Le projet « état islamique » prend sérieusement l’eau. Dans l’ensemble, le cessez-le-feu, malgré les provocations de la Turquie, est respecté. La Russie organise l’aide humanitaire et des négociations avec les différents groupes d’opposition.
Mais ce qui peut réellement être décisif, c’est l’élan populaire soulevé par le processus. Ainsi, dans le ville de Rakka, désignée comme sa capitale par le groupe état islamique, la population s’est soulevée contre les occupants.
Dans la nuit de samedi, la population de la ville s’est soulevée et a fait reculer les extrémistes dans plusieurs quartiers de la ville. Des drapeaux syriens, en soutien à l’armée régulière, ont été hissés dans Rakka. 200 membres du groupe islamiste sont passés du côté de la population. La situation est à ce point instable pour l’état islamique, qu’ils furent obligé d’instaurer des check point à l’entrée de la ville.
Encore un signe de l’affaiblissement réel de la structure extrémiste. Surtout lorsque les désertions s’accélèrent, comme à Deir Ezzor. Est-ce pour cela que les Etats Unis commencent à construire deux bases aériennes, une à la frontière irakienne et l’autre à la frontière avec la Turquie. Officiellement, il s’agit de ravitailler les kurdes en armements.
D’un point de vue stratégique, il s’agit surtout d’une réorientation de la politique américaine dans la région. L’essentiel pour les Etats Unis, ce sont … les intérêts des Etats Unis. Pas la lutte contre le terrorisme. Pas l’amitié américano-turque. Ou autres. Sauf lorsque cela entre dans le cadre de l’intérêt américain pour garder – ou reprendre – prise dans la région. L’intervention russe et la gestion de la sortie de crise place la Russie sur le devant de la scène. Il leur fallait réagir face à l’échec du projet état islamique










5 commentaires:

pedrito a dit…

Sur son blog, Roger a écrit
L'Arabie saoudite, monarchie absolue islamiste intégriste de droit divin, outre qu'elle arme et soutient les organisations islamo-fascistes, est connue aussi pour son nombre record d'exécutions annuelles par décapitations. Sans parler des centaines de coups de fouets assénés au nom de la Charia et de la lapidation imposée notamment aux femmes. Mais comme le déclare tout cru la sénatrice de droite Nathalie Goulet: "Nous y entretenons d'excellentes relations. Je rentre d’Arabie saoudite et la France est tout à fait bien positionnée non seulement commercialement, mais aussi en termes d'image et de relations bilatérales, y compris culturelles."

Ben voyons. Oui, parce que business is business. C'est vrai également que la communauté internationale(sic) ne semble pas du tout dérangée que l'Arabie saoudite préside le Conseil des droits de l'homme à l'ONU, la dite ONU étant l'organisme international partenaire social des USA présidé par Barack Obama, prix nobel de la Paix. Est-ce que vous suivez?

el Chulo a dit…

Ce post ressemble singulièrement à de la propagande assez grossière!

pedrito a dit…

Peut-être as tu raison,Chulo...Mais qu'est-ce qui n'est pas propagande aujourd'hui? Quand les USA allument et entretiennent des guerres PARTOUT sur la planète, organisent des coups d'état contre des démocraties qui tentent d'échapper à leur mainmise, pas seulement au CHILI, mais aux Honduras, au Vénézuéla, Afghanistan, Lybie.... au nom de l'axe du bien contre celui du mal, comment échapper à cette com. qui nous submerge, pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes? Quand Pujadas nous parle et nous explique sa conception du journalisme aux ordres du système libéral, es-tu à l'aise? Un vrai Stalinien! Quand chaque midi ou soir, la journaliste de FR3 nous pose sa sempiternelle question, après un reportage, : " ET VOUS, QU'EN PENSEZ-VOUS? " en nous invitant à répondre à son questionnaire bidon, c'est pas de la propagande, grossière ou insidieuse, comme on voudra, pour nous faire croire qu'on tient compte de nos avis, alors qu'après le référendum de 2005, rejeté par 55% des Français, les politiques ont fait comme si l'on avait pas voté NON, ils ont eux appliqué LEUR volonté?

Dur dur de voir clair, mais je continue quand même à essayer. L'émission de hier soir sur ARTE - A VOIR ET A REVOIR -avec les bataillons de femmes KURDES contre Daech, qu'on ne pas qualifier de grossière propagande, mais d'héroïsme au quotidien contre la barbarie fasciste, m'a mis du baume au coeur. Au point que j'espère fermement que ces fumiers d'islamistes se feront écraser comme ils le méritent

el Chulo a dit…

Merde Pedrito, "l'axe du bien, contre l'axe du mal" ça me gonfle, d'autant qu'on a connu d'autres axes en d'autres temps? Je dis seulement que ce texte est un texte de propagande en l'honneur de l'action pacificatrice de Poutine via la Russie. Un tract. C'est tout ce que je dis.
Quant aux démocraties que tu cites, je te laisse la responsabilité de tes appréciations. Je les respecte je ne les partage pas. Quant aux journalistes c'est un vieux débat, qui a toujours existé! Tout ceci ne fait pas avancer le débat.
Mais je t'apprécies toujours!
Abrazo

pedrito a dit…

Cuba était, hier encore, pour l'empire des USA, « état voyou », «portion de l’ empire du mal », « menace terroriste », île satanisée. Quelle différence entre l'esprit progressiste et le vocabulaire de Bush ou de son successeur, comme des précédents, tous "apôtres" du libéralisme, ils provoquent guerres et coups d'état dans le monde qui leur échappe, et le vocabulaire des brutes sanguinaires de l'EI, et d'Al Kaïda, des émirs du golfe, qui décapitent des humains comme nous découpons une rondelle de saucisson.
Quand je citais les démocraties, j'aurais dû écrire les pays qui ne demandaient rien, j'ai oublié de m'arrêter aux états américains du Sud, et de mettre à part ces pays où les USA sont venus installer la "démocratie de la charia", après avoir aidé les moudjahidines humanistes, avec le concours de l'ineffable BHL, à jeter les russes de l'Afghanistan.
La passion me fait dire des bourdes....

Abrazos