mercredi 27 juillet 2016

NOVILLADA LIGHT DE CASAS: CRIME CONTRE LA FIESTA BRAVA!



 

icono-sumario ‘Las novilladas de Madrid son un vector de destrucción masiva de novilleros’

simon casas I MUNDOTOROlinea-punteada-firma1


Para el gestor francés, ‘las novilladas de Madrid rozan el concepto de crimen en contra de la Humanidad’,

Ainsi donc, selon Casas, les novilladas de Madrid relèvent du
 CRIME CONTRE L'HUMANITÉ

Et il s ‘explique : « Aujourd’hui, dans le contexte où les opportunités à offrir à de jeunes novilleros sont de plus en plus rares, on leur oppose des animaux de trapio proche de celui des toros, face auxquels ils ne sont pas préparés. Physiquement et techniquement. Pour le bien de la corrida et pour qu’elle perdure dans des conditions acceptables, - entendez, la corrida « moderne », celle qui engendre du fric pour les Casas et leurs amis affairistes et à moindre risque pour les acteurs, les toreros, donc plus morale, et prétendument plus « humaine » - il faut au contraire garantir à ces jeunes le moins de risques possible. Il faut ménager la sensibilité des nouveaux publics, sans préjudice des valeurs de courage, d’intégrité, de respect des animaux et du public, qui sont les fondements traditionnels de la FIESTA BRAVA !
Il faut opposer des animaux plus commodes aux aspirants toreros comme on le fait habituellement pour les figuras surpayées pour « toréer » des moutons et autres bédigues.
Sinon, on continue de donner du grain à moudre aux antitaurins !!
Parce que toréer à Madrid pour ces jeunes est indigne de la condition humaine. Profiter de la faiblesse de ces jeunes sans qu’ils aient ensuite de quoi ses payer un casse croûte n’est pas humain. On leur fait miroiter les triomphes, mais ils payent leur courage au prix de leur sang. Et comme la plupart des spectateurs sont des touristes, au lieu de transmettre un message positif de la « Fiesta », ces gens repartent avec un message de barbarie.
Moi, Casas, si je prends Madrid, je veux mettre un terme à cette barbarie, mettre en place un cahier des charges nouveau, moderne, acceptable, ce que les prédécesseurs responsables du monde taurin n’ont pas voulu faire.... »
Donc, si l’on suit le raisonnement de Casas, il faut opposer des animaux plus commodes aux aspirants toreros comme on le fait habituellement pour les figuras surpayées pour « toréer » des moutons et autres bédigues. Et pas un mot non plus sur le scandale des novilleros qui souvent ne sont pas rétribués, pourquoi... Pendant que le pognon n'est pas perdu pour tout le monde!!
Il faut achever le travail que lui et ses pairs ont depuis longtemps entrepris : ôter définitivement son âme à la corrida, acte de courage, combat séculaire entre un homme et un fauve. D’ailleurs, dans sa déclaration à « Mundotoro », revue qui ne vit que PAR la corrida, Casas utilise HUIT FOIS le terme de Fiesta, mais JAMAIS une seule fois il n’évoque les termes sacrés de la « FIESTA BRAVA », ce qu’elle est et qu’elle doit demeurer, pour être crédible et intouchable, envers et contre les démagogues qui n’en font qu’un fonds de commerce commode et rentable, également envers et contre ses détracteurs de l’extérieur et de dedans, sur les palcos et dans les callejons, à qui il offre un boulevard qui conduit tout droit à la mort de la corrida. C’est donc en homme d’affaires et NON EN « AFICIONADO A LOS TOROS », qu’il enfonce le clou de la polémique et de la démagogie, qui conduiront, si on laissait faire, à la fin toute proche de la corrida
Casas se présente comme un vertueux protecteur de la tauromachie, avec « sa connaissance, son cœur, sa passion(sic), il est l’humaniste philosophe à qui les humbles aficionados que nous sommes ne pourront jamais ressembler. En réalité, plus prosaïquement, il est un fossoyeur de la FIESTA BRAVA. Certainement guidé par de sombres desseins plus matérialistes qu’humanistes. Gérer LA VENTAS....Tous les chemins sont bons qui peuvent mener au rêve inavoué.  Pour lequel il s'entête depuis de nombreuses années. La démagogie....Le mensonge....Un peu comme la droite et la gauche chez nous qui se renvoient aujourd’hui à leurs propres responsabilités, par- dessus des victimes innocentes et encore chaudes de la barbarie des sous larves – même pas des sous-hommes, ceux-là- , manipulées, au nom d’allah tout-puissant, par des fascistes sanguinaires.
L’heure est au recueillement, à la réflexion....Eux, règlent leurs comptes. PS, FN, LR..... Sans honte, ni retenue. Comme Casas.
Les mesures que propose l'olibrius Nîmois,  elles, sont un crime CONTRE la FIESTA BRAVA!!!!

Et son discours vertueux - dangereux par sa démagogie indigne d'un "taurino", surtout, par ces temps de troubles multiples - n'est pas très éloigné de celui , ridicule, déplacé, des INTERDITS,  celui des anti qui nous agressent et nous insultent chaque dimanche aux abords des arènes.



2 commentaires:

Anonyme a dit…

bonjour Pedrito
j espere qu il n aura jamais Madrid. On voit ce qu il fait a Nimes pour Pentecote et on vient de prendre connaissance des cartels des vendanges.Pas etonnant que les aficionados proches de Nimes préferent faire 500 km pour aller a Vic ou, commme ce sera vraisemblablement le cas pour moi, resteront a la maison pour la féria des vendanges. Le probleme c est que tant qu il y aura du monde sur les gradins pour voir ces ersatz de corrida il aura le soutien du maire et de bien d autres.
Patrick Sabatier

Anonyme a dit…

Comment Casas qui est si intelligent n a t il pas encore proposé de scier a la base du frontal les cornes des toros et les remplacer par des cornes en plastique (plutot mou si possible)ou des cornes gonflables comme a hapycionado. Voila la corrida moderne!!!!Patrick Sabatier
ou en guimauve comme ça on pourrait les manger à la fin et les vendre lui ferait du fric en supplément