samedi 28 novembre 2015

SANS VERGOGNE NI DÉCENCE

 Vous reprendrez bien un petit peu de sang ? 
 
Ainsi commence cette semaine sur Charlie Hebdo le billet hebdomadaire de Luce lapin, où notre animaliste de service s’adonne avec sa hargne et son acharnement coutumiers à cet exaltant combat: l’interdiction des corridas.

Et elle poursuit: «  Sans vergogne ni décence, la préfète et le maire de Rion ont maintenu les corridas des 21 et 22 novembre, alors que, «  tout événement qui génère un rassemblement significatif de personnes dans un lieu public OBLIGE LES FORCES DE L’ORDRE À DÉPLOYER DES MOYENS IMPORTANTS POUR LE SÉCURISER. Et la police a bien d’autres chose à faire en ce moment.... Vous avez dit union nationale ?»

Sic !

Pourquoi sic ?

Parce que cette "militante" de la cause animaliste, de la sensiblerie outrancière à l'égard de l'animal, sur des sujets dont elle n’a, ni elle, ni ses amis, aucune approche ni connaissance, que des sentiments inappropriés, - personne n'a le monopole de l’amour et du respect des animaux, surtout pas ceux qui en font leur raison de vivre – cette fausse madone de la cause taurine n’a justement aucune vergogne ni décence à aligner des arguments sur les tâches de la police. Et sur les responsabilités des uns ou des autres.

Tout simplement parce que AVANT QUE ELLE ET SES AMIS NE VIENNENT UN JOUR NOUS INSULTER AUX ABORDS DES ARÈNES, NOUS, LES AFICIONADOS QUI NOUS RENDONS AUX CORRIDAS  AU NOM DE NOTRE LÉGITIME PASSION, AUCUN POLICIER NI GENDARME NE FUT JAMAIS NÉCESSAIRE POUR SÉCURISER CES LIEUX QUI N’EN AVAIENT AUCUN BESOIN.

Depuis 60 ans que je vais aux arènes, aucun policier ne fut jamais nécessaire pour me "sécuriser". 

Mais aujourd'hui, les policiers qui sont appelés par les préfets pour établir « des cordons de sécurité » aux abords des arènes le font simplement pour répondre et faire face aux agressions d’animalistes intégristes violents, provocateurs, insultants, aux amis, complices ou disciples de luce lapin.

Au nom de leur modernité et de son rouleau compresseur, il faudrait donc interdire tout ce qui déplairait à ces apôtres de leur ridicule et démagogique sensiblerie? Couper les racines, interdire les traditions...Comme on interdit l'alcool, le jambon, dans ces religions progressistes qui nous assassinent au nom de leur dieu de merde, interdire aussi l'art, la nudité, que sais-je? imposer ici, le hallal, ou là, sur nos tables, le véganisme, les herbes, la salade, même pas manger les sauterelles, comme dans d'autres pays lointains?

Il faut donc un sacré culot à cette créature pour qu’elle confonde allègrement la cause et la conséquence : la cause, c’est elle et ses amis provocateurs. Ce sont eux qui font se déplacer les policiers. Les responsables, les auteurs des troubles....

La conséquence : ce sont des citoyens se rendant à un spectacle légal, autorisé par la loi, enraciné dans des coutumes ancestrales régionales, obligés de subir, outre les fouilles des policiers, les insultes et violences diverses d’ anti-corrida névrosés et agressifs qui voudraient se faire passer pour des pacifistes.

Par ces temps qui courent, luce lapin, ces heures de crimes et de soumission aux fascismes religieux, de misère, de danger écologique planétaire, n'y a-t-il vraiment pas de combat plus opportun, plus urgent, plus humain, à mener, que celui d’emmerder des citoyens, dont le seul tort est de ne pas partager votre sensiblerie, autrement plus anachronique et dangereuse que ces passions qui n'appartiennent qu'à nous, aficionados, et qui disparaîtront sans doute avec ou sans vous et nous?

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelle conne cette Suce Lapine!!!!!(je sais c est facile et éculé, on a du la faire 1 millions de fois mais j ai pas pu me retenir en lisant ce qu elle a écrit). Elle est gonflée quand meme ; ces cons la ils viennent provoquer devant les arenes, insulter et ils disent que la corrida trouble l ordre public; c est l histoire du pompier pyromane en quelque sorte. ce qui m étonne c est qu il y a des gens comme Pelloux qui les soutiennent ça me troue le c.. (excuses mais je suis énervé quand je jis ça et que je crains que malheureusement, vu les attentats nos dirigeants en profitent, sous la pression de ces cons,pour interdire les corridas en 2016; et s il y a tradition interrompue, que paut il se passer par la suite?)
PATRICK Sabatier 13300 (pas Paul, PATRICK)

pedrito a dit…

Déjà que l'"État d'urgence" décrété par notre chef de guerre remonté grâce à Daesh ne répond qu'aux préoccupations électoralistes du scootériste élyséen.....Il faudra surtout se préoccuper d'interdire la connerie, à défaut de museler la citoyenneté. Mais là, vaste programme, comme disait le grand Charles. Plus que jamais, nous sommes pris pour des glands, des cons, des billes, des jambons, des décérébrés, par une caste de politiciens sans honte ni scrupules, eux, comme la luce lapine.
Heureusement, je ne suis plus seul, nous sommes au moins deux, sans rames ni gouvernail, au milieu de l'océan de l'indifférence

Anonyme a dit…

Non non Pedrito rassure toi (rassurez vous?)j'en connais quand même pas mal comme nous. Heureusement !!P. Sabatier 13300