jeudi 23 janvier 2020

  • Sondage : 61% des Français pensent que Macron devrait retirer la réforme des retraites



Avec AFP Sondage : 61% des Français pensent que Macron devrait retirer la réforme des retraites © Yoan VALAT / POOL Source: AFP

Un sondage Elabe pour BFMTV révélant l'opinion très maussade des Français sur Emmanuel Macron a été publié le 22 janvier. Seulement 14% des sondés jugent que l'action du président de la République est «satisfaisante», 62% qu'elle est «décevante». Plus de six Français sur dix (61%) considèrent que le président français Emmanuel Macron devrait prendre en compte les contestations contre la réforme des retraites et la retirer, une opinion en hausse de quatre points en un mois, selon un sondage Elabe publié le 22 janvier. Seuls 39% estiment au contraire que le chef de l'Etat «a raison de faire cette réforme» car «elle était dans son programme». Emmanuel Macron, jugé très majoritairement «autoritaire», «arrogant» et «inquiétant» Dans cette étude pour BFMTV, l'action du président de la République est jugée «satisfaisante» par seulement 14% des personnes interrogées (+2 points par rapport à octobre), 24% estiment qu'il est «encore trop tôt pour se prononcer» (-8 points) et 62% qu'elle est «décevante» (+7 points). L'action d'Emmanuel Macron depuis le début de quinquennat a permis «d'améliorer la situation du pays» pour 24% des personnes interrogées (-4 points) et «d'améliorer votre situation personnelle» pour 17% (-2 points). Lire aussi Manifestation convoquée par le syndicat national français Confédération générale du travail (CGT) contre la réforme des retraites, le 4 janvier 2020, à Paris (image d'illustration). Sondage : 75% des Français attendent une modification ou un retrait de la réforme des retraites Le chef de l'Etat est très majoritairement jugé «autoritaire» (72%, +1 point), «arrogant» (70%, +3 points) et «inquiétant » (64%, +7 points). Il est encore majoritairement considéré comme «dynamique» (61%, -3 points), vu comme représentant bien la France à l'étranger (52%, -1 point) et «courageux» (51%, -2 points). Pour 42% des sondés, il est «capable de réformer le pays» (+2 points), il «respecte ses engagements» (41%, +2 points), mais n'est «sympathique» que pour 35% (-4 points) et «sincère» pour 31% (-2 points). Seuls 31% estiment qu'il «obtient des résultats» (-5 points), 22% qu'il «comprend les gens comme vous» (-1 point) et 19% qu'il est «capable de rassembler les Français» (-3 points). Le pronostic de réélection d'Emmanuel Macron en cas de candidature en 2022 est également en baisse : 31%, soit huit points de moins qu'en octobre. Cette enquête a été réalisée en ligne les 21 et 22 janvier auprès de 1 002 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La marge d'erreur est de 1,4 à 3,1 points.
Lire aussi : Les Français de moins en moins intéressés par l'actualité, selon un sondage


mercredi 22 janvier 2020


Contre les idées réacs, l'humour comme arme de destruction massive

Publié le 22 Janvier 2020

Voilà aussi pourquoi
grâce à l'hiver 2020, 
rien ne sera comme avant 
Contre les idées réacs, l'humour comme arme de destruction massive
Rédigé par Canaille le Rouge
Publié dans #feminisme, #lutte, #lutte de classe, #cgt, #syndicats, #revendications, #égalités, #social,


Contre les idées réacs, l'humour comme arme de destruction massive
Rédigé par Canaille le Rouge

DIS, PAPA, POURQUOI .......?????


Accueil > Billets d’humeur > "Dis papa, pourquoi tu veux renverser le capitalisme ?

-"Dis papa, pourquoi tu veux renverser le capitalisme ?

mercredi 22 janvier 2020 par Alain Chancogne (ANC)

-"Dis papa pourquoi tu veux renverser le capitalisme ?"
"Tu vois, fiston une enquête vient de révéler que 2183 milliardaires de la planète possèdent un capital supérieur à celui de 60 % de la population mondiale.
S’ils peuvent accumuler ces richesses fabuleuses c’est tout simplement parce qu’ils détiennent l’ensemble des moyens de production et d’échange de la planète".
-"Mais alors papa au lieu de t’en prendre à eux on pourrait pas moraliser un peu ce système ?"
"Mon fils ceux qui possèdent décident de ce qu’ils appellent la régulation, la moralisation, les réformes de leur système
Tout pour eux !
Attendre du Capital qu’il s’humanise c’est aussi ridicule que de vouloir domestiquer le renard pour qu’il comprenne qu’il ne devrait s’attaquer aux poulaillers que les jours pairs, après discussion avec une espèce de CFDT des poules !"
-"Mais papa puisque tu me dis que penser comme toi c’est être communiste. Pourquoi tu n’es plus inscrit au Parti communiste français, au lieu d’être membre de ton ANC ?"
"Mon fils, justement pour rester communiste !!!’

Reprenons tous en choeur -sur l'air de Dutronc- ( Pedrito): 
2183 milliardaires, et moi, et nous, et moi.....
Qu'attendons nous pour décroiser les bras,
Pour remettre les choses à l'endroit,
J'y pense et j'oublie pas,
La vraie vie reprendra ses droits,
Si tous, faisons un petit pas
Pour remettre tout à plat,
Ne pas compter sur Mélanchon,
Ni le Ps ni Macron ,
Ni les machins réformistes
A genou devant les capitalistes
Juste un nouveau Front populaire
Pour cimenter la Nation,
Il faut en payer le prix, 
Loin des pros des scrutins tordus
Des "alliances" à fonds perdus
C'est la vie c'est la vie
etc....etc....

MULTIPLES AVATARS DE LA JUSTICE MACRONIENNE


Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Les plus jeunes ne peuvent pas s'en rappeler. Cela s'était passé il y avait bien longtemps. Alexandre Benalla était l'un des conseillers d'un ex-banquier d'affaires intronisé dans le palais de l'Elysée. Après avoir été dans l'équipe de sécurité de la campagne présidentielle du socialiste François Hollande, ledit Benalla s'était rapproché d'Emmanuel Macron devenu le ministre du premier.
Puis de fil en aiguille, sans doute découvrant avant tout le monde un nouveau Jupiter, monsieur Benalla devient le directeur de la sûreté et de la sécurité du parti En Marche ni-droite ni-gauche dirigé par celui qui marcherait mieux que Jésus sur les eaux de la Seine à Paris.
L'ex-banquier chez Rothschild et ex-ministre d'un gouvernement de gôche devenu président de la République, par la grâce du capital, de ténors du Parti socialiste et de quelques autres qui crurent choisir entre la peste capitaliste et le coléra du même métal, bref, Alexandre Benalla est adoubé conseiller du roi de la Présidence de ladite république.
Le 1er mai 2018, comme je vous l'ai dit, il y a très longtemps, il est filmé avec des attributs de la police en train de tabasser des manifestants. Ainsi démarre l'affaire Alexandre Benalla, conseiller de l'Elysée, notamment chargé de la sécurité expresse des déplacements présidentiels officiels et privés de Jupiter d'Emmanuel Macron.
Licencié après moult circonvolutions du pourvoir des riches et du capital, il conserve toutefois ses passeports diplomatiques pour aller faire du business en Françafrique.
Troisième affaire: les contrats russes. il est reproché à Alexandre Benalla et à son ami Vincent Crase d'avoir noué des relations d’affaires avec des business russes  soupçonnés d’entretenir des liens avec le crime organisé, dès juin 2018. A cette époque, le conseiller est encore en poste à l'Élysée et des rencontres avec les businessman de Poutine ont lieu au siège de La République en marche, le parti de la société civile libre et non faussée fondé par Macron.
Toujours pas de jugement pour Alexandre Benalla. C'est vrai qu'il n'est ni GJ ni manifestant contre la politique anti-sociale de son ancien boss.
Profitant que la Justice suspende son vol, Alexandre Benalla, plusieurs fois mis en examen, demandé l’annulation de plusieurs enregistrements de discussions dévoilés par Mediapart entre lui et son pote Vincent Crase, ce dernier salarié d'En Marche et pris la main dans le pot de confiture dans les affaires ci-dessus. Les deux fans du Macronisme avaient l'interdiction de se rencontrer ou de jacter dans un bigophone, puisque placés tous les deux sous contrôle judiciaire.
J'apprends en ce moment de combat social contre la réforme des retraites à la sauce macron que des syndicalistes sont convoqués par la police, sur ordre des préfets lesquels dépendent directement du ministère de la Justice dirigée par l'ex-socialo Nicolle Belloubet.
Mais pendant ce temps, depuis un certain Premier mai 2018, les commissions d'enquête parlementaires sur l'affaire Benalla sont reparties au dodo. Quant à la Justice, comme aurait pu l'écrire Alphonse de Lamartine:
Ô temps ! suspends ton vol, et vous, Justice propice !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Afin qu'Alexandre Benalla conserve encore les plus beaux de ses jours !
Et après la poésie, l'humour de Placide en capture d'écran sur fb
Alexandre Benalla: le énième retour ou comment la Justice suspend son temps?

mardi 21 janvier 2020


105.5 Milliards d'€, un peu d'arithmétique financière, ou de comptabilité longue durée

Publié le 21 Janvier 2020 Blog de Canaille le Rouge


pour aider à prendre
la mesure des choses.

105.5 Milliards d'€, un peu d'arithmétique financière, ou de comptabilité longue durée
Comme le chantait Guy Béard dans "Suez" : " ♫Imagine qu'on ait d'l'argent et qu'on soit intelligent ♫ " (bis)
Imaginons donc.
C'est l'histoire de quelqu'un.e, né.e. le 01/01/ de l'an 1 de notre ère, qui  reçoit des bonnes fées, outre l'immortalité, de quoi alimenter une cagnotte perso lui permettant d'envisager plus que confortablement le 01/01/2020.
Problème : 
De combien devrait être la mise de fond quotidienne pour arriver en 2020 à disposer de la fortune de l'homme le plus riche de la planète (source Forbes), un certain B Arnault ?
Comme avec toutes ces manifs vous n'avez peut-être pas trop de temps, Canaille le Rouge ne vous fera pas languir trop longtemps et vous propose de suite le corrigé de l'épreuve. Vous allez voir, c'est assez croquignolet.
A raison de 365 jours par an (pour ne pas trop ciseler la "bisextilitude calendaire" qui globalement va compenser le fait qu'il n'y a pas d'année "0") 
cela fait :
365 x 2020 = 737 000 jours.
La fortune du bon copain de Trump est estimée à 117 milliards de US$, ce qui correspond à 105milliards et 460 mille euros.
En partant de 0 au 01/01/01, il faudrait chaque jour entasser 143 100 €. Soit, en gros, 120 smic mensuels (valeur 2020 par jour). 
Et après cela en rotant en quitant la salle à manger du chateau de Versaillles "on" viendra nous dire qu'il n'y a pas de quoi financer une organisation de la société calée sur des valeurs sociales.
La MEDEFDT qui persiste à trouver logique la casse structurelle menée par le marquis Touquetois de la Suffisance  porte plainte auprès du bailli du marquis contre les gueux qui contestent l'ordre de cet aristocratie du fric.
Pas inutile de rappeler cela un 21 janvier.
Peut être que cette approche ne parlera pas à tout le monde. Autre étalonage: pour 2020 dans le budget de l'états les crédits de la mission «Culture» se montent à 2,95 milliards en crédits de paiement. (patrimoine, création, transmission des savoirs et démocratisation de la culture) représente 2,96 milliards d'euros en crédits de paiement en 2020,
La fortune privé de B Arnault représente 35 années, plus d'un tiers de siècle, du budget de la culture de la 5e puissance économique mondiale.