samedi 23 octobre 2021


Le pape François appelle à la fin des blocus et des sanctions contre tous les pays lors d’une réunion mondiale des mouvements populaires

Le pape a lancé un appel aux principaux responsables du drame vécus par les plus pauvres et il a désigné le capitalisme. On pourrait ajouter à cet appel le fait que les défis auxquels l’humanité est en train de devoir faire face rend totalement stupide et criminel toutes les prévisions de guerre et de surarmement parce que bientôt les armées vont devoir faire face à des survies humaines de grande ampleur. Ceux qui ont la moindre conscience de cette situation devraient s’unir au-delà des idéologies et néanmoins comme l’a fait le pape désigner les véritables protagonistes de ce drame humain, qu’il s’agisse des épidémies, des crises climatiques, de la faim. (note et traduction de danielle bleitrach)

Papa Francisco pide cese de bloqueos y sanciones contra cualquier país en encuentro mundial de movimientos populares | Cubadebate

Pape François. Photo : EFE.

Le pape François a appelé samedi à la fin des agressions, des blocus et des sanctions de la part de pays puissants contre n’importe quelle nation n’importe où sur Terre.

Dans un message vidéo adressé aux participants à la deuxième session de la quatrième Rencontre mondiale des mouvements populaires, le Souverain Pontife a dit non au néocolonialisme et a ajouté que les conflits doivent être résolus dans des organes multilatéraux tels que les Nations Unies.

Nous avons déjà vu comment les interventions, lesinvasions et les occupations unilatérales se terminent même si elles se font selon ous les motifs et les déguisements les plus nobles, a-t-il déclaré en faisant référence à la « résistance aux changements dont nous avons besoin et auxquels nous adhérons ».

« Des résistances profondes, enracinées, qui vont au-delà de nos forces et de nos décisions », a-t-il souligné.

Le changement individuel, a-t-il dit, est nécessaire, mais il est également essentiel d’ajuster nos modèles socio-économiques pour qu’ils prennent un visage humain, car bien des modèles l’ont perdu.

En ce sens, le Pape a exprimé qu’en pensant à ces situations, cela devient un mode d’être et il a ensuite exposé, au nom de Dieu, une liste de demandes adressées à différents secteurs.

Il a demandé aux grands laboratoires de libérer les brevets et de permettre à chaque pays, chaque peuple, chaque être humain d’avoir accès aux vaccins.

Il a demandé aux groupes financiers et aux agences de crédit internationales d’annuler les dettes « si souvent contractées contre les intérêts » des peuples des pays pauvres.

François a également fait d’autres demandes, avec un sens profond de l’humanité et de la défense de l’environnement,aux grandes entreprises extractives et alimentaires, aux fabricants d’armes, aux géants de la technologie et des télécommunications et aux médias.

Ce système avec sa logique implacable de profit échappe à toute domination humaine. Il est temps d’arrêter la locomotive, une locomotive incontrôlée qui nous emmène dans l’abîme. Nous sommes toujours à l’heure, a souligné François.

 

vendredi 22 octobre 2021

IDIOVISUEL - Zemmour au secours du soldat Bolloré ! | Nettali.com

Ça n'empêche pas Nicolas                             Ça n'empêche pas Nicolas

 

BOLLORE, en sortant de sa boite ZEMMOUR

pour en faire SON CANDIDAT,

met à son service ses MEDIAS

 

 

Ils ont tous les culots du fait de leur richesse : parce qu'il est  milliardaire, Bolloré ... le corrupteur comptait se couvrir avec une simple  amende pour éviter un jugement au tribunal !

Et depuis, BOLLORE s'est emparé du groupe de presse de 

 

Nos principaux médias bientôt qataris? - Bribes d'info

avec Europe 1, le JDD et Match...

Sans entrer dans les détails des règlements de compte propres aux médias dominants et à ses journalistes vedettes remarquons une chose essentielle :

C'est le propriétaire (en l'occurence ici le milliardaire Bolloré en train de s'emparer par ailleurs d'Europe 1, le groupe éditorial Hachette, après CNEWS ... et dans la presse Télé-Loisirs, Voici, Femme Actuelle, Capital ou Gala ...),

C'est donc le propriétaire qui en dernière instance décide qui il emploie et donc de la ligne éditoriale.

N'en déplaise aux journalistes et éditocrates qui clament haut et fort leur indépendance!

Après avoir offert une tribune quotidienne sans contradicteur à Zemmour depuis des années sur CNEWS, Bolloré continue à déblayer le terrain pour son poulain, montrant ainsi à qui ledit candidat-non-candidat est redevable et pour quels intérêts il déploie sa vindicte!

 

jeudi 21 octobre 2021

 

Socialisme et communisme en Amérique Latine

 
       Un rapport parlementaire accuse Jair Bolsonaro  de 11 crimes, dont celui de génocide
 
 
 
Mercredi 20 Octobre 2021

Une commission d’enquête parlementaire (CPI) du Sénat brésilien va demander, mercredi 20 octobre, l’inculpation du président, Jair Bolsonaro, pour une série de crimes "intentionnels", dont celui de génocide.

Le rapport accuse le président d'extrême droite et 69 autres personnes de meurtres, crimes contre l'humanité, génocide des peuples autochtones, corruption, fraude, malversations et usages de faux pendant la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 600 000 morts dans le pays.

Article et traduction Nico Maury


Un rapport parlementaire accuse Jair Bolsonaro de 11 crimes, dont celui de génocide
Une Commission d'enquête parlementaire, chargée d'étudier les manquements liés à la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 600.000 morts au Brésil, accuse Jair Bolsonaro de 11 crimes, dont celui de génocide.

Le rapport final qui sera présenté ce mercredi lors de la réunion de la commission compte plus de 1100 pages. Ce document recense 24 crimes différents commis, dont ceux de meurtres, de crimes contre l'humanité, de génocide des peuples autochtones, de corruption, de fraude aux enchères, de malversations et de falsification de documents.

69 personnes sont ciblés, et deux sociétés (Need Medicines pour soupçons de corruption et VTCLog).

Le rapporteur du CPI devrait demander l'inculpation des 69 personnes incriminées, liste parmi laquelle se trouve le président d'extrême droite Jair Bolsonaro & ses fils. Il est accusé de 11 crimes, dont celui de génocide des peuples autochtones.

Une fois le rapport approuvé par la commission d'enquête parlementaire, il sera transmis à diverses instances - telles que le ministère public, le ministère public de l'État et la Cour fédérale des comptes - pour qu'elles engagent les mesures appropriées.

 


Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

apture d'écran mais peut-être pas à l'Hôtel Mantignon


Et pour le reste, alors qu'il devait parler du pouvoir d'achat, pas le sien, mais celui du peuple de France: une usine à gaz pour nous enfumer:

On ne saurait incriminer le soutien de Jean Castex à son ancien patron à l'Elysée, Nicolas Sarkozy. Ils étaient tous deux du même parti de droite et le reconnu coupable était aussi le président des riches et du patronat. Tout comme l'est d'ailleurs Emmanuel Macron. Comme quoi à droite, rien de nouveau. Sauf à s'ingérer carrément dans les délibérations des magistrats jugeant "au nom du peuple français" et à ignorer carrément la séparation des pouvoirs dans la Constitution de la 5e République.

En revanche, concernant l'augmentation des carburants, circulez il n'y a rien à voir! Sur la hausse de l'alimentation, le premier chambellan de Manu 1er n'a rien remarqué non plus, ses yeux rivés sur les 1 800 suppressions de lits à l'hôpital en plein covid. Car peut-être n'est-ce pas suffisant...

Rien sur l'augmentation exponentielle du tarif du gaz depuis le début de l'année: + 57% tout de même! Quant à l'électricité, une "petite" augmentation de 4% aux calendes grecques, pardon au 1er février 2022. Et qu'on ne parle pas à Jean Castex d'une quelconque augmentation des salaires, des minima sociaux et des retraites! Néanmoins, la contre réforme de l'assurance chômage est en place dès ce 1er octobre.

Mais bien le bonjour à l'ancien président de la République reconnu coupable de financement illégal  de sa campagne présidentielle de 2022.

Pour autant:

Jean Castex, hier, au 20h de Tf1: salut affectueux à Nicolas Sarkozy reconnu coupable du financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012

COMAGUER : USQUE NON DESCENDET ? POURQUOI EST-IL TOMBÉ .....  

....SI BAS ?

Après le camouflet des sous-marins australiens certains ont, dans la précipitation, annoncé un refroidissement des relations franco-étasuniennes. Il n’en fut rien et un simple appel de « Uncle Jo » * à sa suffisance élyséenne apaisa la tempête à peine levée dans le verre d’eau du Quai d’Orsay.

Mais ce que confirme l’article qui suit c’est que le Chef Des Armées fait tout ce qu’il peut pour prendre sa place dans la grande offensive politico-médiatique lancée par Washington contre la Chine. Envoyer un navire espion marauder en Mer de Chine au moment où la Maison Blanche met en place une provocation en envoyant des forces spéciales à Taïwan c’est participer, avec les petits moyens disponibles, à cette provocation.

En effet malgré l’affirmation que cette action fait partie de la « stratégie Pacifique décidée par le président de la République » (cf. article ci-après) la « zone maritime de la France » pour vaste qu’elle soit ne s’étend pas jusqu’aux côtes chinoises ni jusqu’aux côtes coréennes.

La Chine a très bien compris la manœuvre qui viole l’engagement pris par des Etats-Unis en 1972 de respecter sa souveraineté sur l’ile et le président chinois a clairement énoncé qu’elle ne laisserait pas se développer l’occupation militaire de Taïwan par l’armée étasunienne, occupation dont les forces spéciales sans uniforme ne sont que le premier échelon.

En s’alignant sur la Maison Blanche, l’Élysée commandé par un indéfectible Young American Leader aura sa part dans l’échec de l’opération.

·       (Référence ironique au titre donné par Churchill à Staline son allié de l’époque avant qu’il ne lui déclarât la guerre froide)

***

Le navire d’écoute électronique « Dupuy de Lôme » en mer de Chine

(Le Marin 14/10/2021)

Le navire-espion de la direction du renseignement militaire (DRM) Dupuy de Lôme opère actuellement en mer de Chine, a dévoilé la ministre des Armées Florence Parly, répondant à une question d’un député de la commission de la défense.

Le bâtiment d’expérimentation et de mesures (BEM), dont les capteurs électromagnétiques permettent de dresser l’ordre de bataille électronique depuis la mer (c’est à dire établir le nombre et le positionnement des radars dans la zone), avait été aperçu il y a quelques jours en escale au Japon, après un passage cet été à Guam.

Cette nouvelle expédition du Dupuy de Lôme en mer de Chine s’inscrit dans une stratégie d’occupation de la zone maritime par la France qui, régulièrement, envoie des navires et des aéronefs sur place, en application de la stratégie Pacifique décidée par le président de la République. C’est ce qu’avait expliqué il y a quelques mois le contre-amiral Jean-Mathieu Rey, commandant interarmées de la zone Asie-Pacifique (Alpaci).

Lors d’une présentation de l’état-major des armées le 11 octobre, des moyens plus modernes ont été annoncés, notamment les patrouilleurs ultramarins, mais aussi des avions de surveillance Falcon 50M, en provenance de Lann-Bihoué, à partir de 2023, afin de remplacer les cinq Gardian plus anciens. Ces appareils participent régulièrement à des missions en mer de Corée afin de faire respecter l’embargo sur la Corée du Nord.

Jean-Marc TANGUY