mercredi 17 octobre 2018

UN CADEAU EMPOISONNÉ AU P."c".F.?

Après avoir quitté le PS ce week-end, Marie-Noëlle Lienemann quitte le groupe socialiste du Sénat pour rejoindre celui du CRC (Communiste Républicain Citoyen et Écologiste). Elle démissionne également de la vice-présidence de la Haute assemblée. Cette démission prendra effet à partir du 1er novembre.

Note de Pedrito: c'est certainement pour porter secours au suicidaire Laurent, qui depuis ces dernières années a amarré la barque du PC moribond au chaland social démocrate.... Laurent   se trouve  fortement contesté par le  dernier vote de la majorité des militants communistes qui souhaitent rendre au PC sa véritable raison d'être: un outil politique au seul service du monde du travail, des pauvres, des faibles, des opprimés, et non  un outil électoral commandé par le PS

Le capitalisme a vocation à tuer ; et il s'applique

Publié le 17 Octobre 2018

La preuve par l'Aude
Le capitalisme a vocation à tuer ; et il s'applique
Jaurès disait que le capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l'orage.
Un siècle plus tard il aurait pu ajouter, le capitalisme se "perfectionne", maintenant, il fabrique les nuées et les orages pour tuer même hors temps et zone de guerre. 
Il a fallu des heures pour que soit dégagé l'accès du nouvel hôpital de Carcassonne afin que les secours puissent y accéder.
Maintenant les ambulances peuvent passer mais il ne peut faire tous les actes chirurgicaux indispensables, produisant souffrance voire mise en danger graves de populations déjà meurtries  : les ascenseurs, les moyens logistiques et technologiques ont été inondés. 
Quand les "décideurs" (lire "hors-sol" et donc au sec), ceux qui permettent aux assureurs de drainer leur pactole vers des docks à accumulation, qui construisent l'hôpital, la caserne de pompiers, une crèche ou l'Hôtel de ville dans une zone inondable, mais laissent les zones historiquement sûres à disposition des promoteurs, ce n'est pas une défaillance ou de l'incompétence, mais un choix.
Quand les pompiers épuisés ne peuvent parvenir à faire ce que la société attend d'eux parce que le ministère, nouvellement tenu par un pilier de tripot et tapis vert ; pratique coutumière du joueur de poker, bluffant sur les moyens nécessaires justifiant ainsi ses coups de rabots, participe à liquider les budgets des collectivités territoriales pour surtout ne pas faire de la peine à la banque, ce n'est pas une faute mais un crime.
Quand les membres d'un gouvernements occupés en rencontrer patrons et banquiers ne partent pas toute affaire cessante se mettre à disposition des populations victimes d'un dérèglement climatique systémique issue des choix de leur philosophie "d'abord garantir le taux de profit et après pour les autres s'il en reste",  ce n'est pas de l'inconséquence mais des choix de classe qui confirme la dimension criminelle du système
L'urgence impose d'autres débats qu'ici des querelles d'ego, là la saveur des placebos ou encore les calculs alambiqués pour prendre la place des faillis de maintenant  qui, sans retournement total de la table, ce qu'aucun ne propose,  laisseront la place dégagée aux bottes brunes cloutées de haine.
Pour en finir avec les causes des morts, sinistres et dégâts, l'urgence politique est de rompre avec la logique d'un système paré du titre de libéralisme et qui se confirme tout azimut assassin et liberticide. 
Note de P: Rien à ajouter. Tout est dit. Comme sur le Titanic, où les riches passagers continuaient de faire la fête, aucun de ces petits politiciens égoïstes, orgueilleux, incapables , n'a conscience du naufrage et des souffrances qui suivront.
Vive la croissance à tout prix! A TOUT PRIX !!!!

lundi 15 octobre 2018

QUE SERAIS-JE SANS TOI......


Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement



J'ai tout appris de toi sur les choses humaines
Et j'ai vu désormais le monde à ta façon
J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaine

Comme au passant qui chante on reprend sa chanson
J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson



 
Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement




J'ai tout appris de toi pour ce qui me concerne
Qu'il fait jour à midi qu'un ciel peut être bleu
Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne
Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux
Tu m'as pris par la main comme un amant heureux



 
Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement





Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
N'est-ce pas un sanglot de la déconvenue
Une corde brisée aux doigts du guitariste
Et pourtant je vous dis que le bonheur existe
Ailleurs que dans le rêve ailleurs que dans les nues
Terre terre voici ses rades inconnues





Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

JEAN FERRAT .....IMMORTEL

dimanche 14 octobre 2018

LE PRIX BAYEUX-CALVADOS DES CORRESPONDANTS DE GUERRE POUR UNE PHOTO PRISE A GAZA D'UN HANDICAPE JETANT DES PIERRES VERS L'OCCUPANT ISRAELIEN

14 octobre 2018

Cette photo prise à Gaza a remporté le Prix Bayeux des correspondants de guerre

Le Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre a été décerné samedi, en photo à Mahmoud Hams de l’AFP, que cela plaise ou non à l’ambassadrice d’Israel en France !
image: http://europalestine.com/local/cache-vignettes/L500xH281/handicape_fronde_prix_bayeux_de_la_photo-f2134.jpg?1539525158
La photo primée montre un Palestinien de 29 ans, Saber al-Ashkar, handicapé, lançant des pierres vers l’occupant israélien dans la bande de Gaza, le 11 mai 2018.
Si les pierres palestiniennes n’ont encore tué aucun Israélien, contrairement à celles des colons israéliens qui ont tué une palestinienne de 48 ans à coups de pierres cette semaine, au moins 205 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis le 30 mars, la plupart lors de manifestations pour la fin du blocus de Gaza et l’application du droit au retour.
Et l’on compte plus de 6000 blessés palestiniens par balles dont un grand nombre, y compris des femmes et des enfants ont été mutilés ou resteront handicapés à vie.
image: http://europalestine.com/local/cache-vignettes/L500xH282/mohamed_abu_husein_13_ans_ampute_-2-b280d.jpg?1539525158

Mohamed Abu Husein, 13 ans, amputé d’une jambe, après avoir reçu une balle explosive des snipers israéliens qui —comme cela a été expliqué jeudi dans le reportage d’Envoyé Spécial ("Une jeunesse estropiée")— savent très bien sur qui ils tirent, à quel endroit précisément et quelles seront les conséquences désastreuses de leurs balles.

Read more at http://www.jacques-tourtaux.com/#1Ym2iiPmsQO6UEyg.99

samedi 13 octobre 2018

LA PENSÉE DU JOUR.

Climat : Nous serons avertis du début d’une possibilité d’échapper au désastre le jour où Le Monde, ou le Guardian, ou le New York Times publieront un appel qui dira que le problème du changement climatique, c’est le capitalisme.

samedi 13 octobre 2018 par Frédéric Lordon Blog Blog de l'ANC 

Note de Pedrito: 
Combien sont-ils, les journalistes qui nous rabâchent chaque jour qu'on va à la catastrophe, plein bien sûr, mais combien sont-ils à OSER analyser et plus même DÉNONCER les causes du désastre annoncé: les gaspillages, la gabegie  et les pillages des ressources naturelles de la planète pour l'unique enrichissement des milliardaires?
Quand va-t-on se décider à pointer du doigt comme responsable principal du saccage environnemental ce système criminel capitaliste qui mène le monde à la catastrophe? Pourquoi les désastres quasiment quotidiens dont nous sommes témoins conscients mais impuissants, provoqués par le dérèglement climatique, ne suffisent-ils pas à faire ouvrir les yeux de ces chiens de garde du système, afin qu'ils se mettent à réfléchir sérieusement à la raison principale du cataclysme annoncé, la boulimie financière de la caste des ultra riches qui mènent le monde, au lieu de consacrer leur servilité professionnelle à nous enfumer pour engraisser toujours plus ces financiers et  capitalistes coupables?