mercredi 8 février 2017



Vous me faites pas peur avec vos t-shirts. La meilleure façon de se payer un costard est de travailler (déclaration de Macron) 
Rêves de devenir milliardaire

par Max

article sur Les-Crises.fr

Ce qui est peut-être le plus difficile à comprendre dans la série de scandales qui touchent les candidats à la présidentielle en France, c’est le caractère extraordinairement limité des sommes qu’encaissent les « politiques » par rapport à ce qu’ils offrent à leur bailleurs de fond, à savoir le pillage de l’Etat. Le cas le plus extraordinaire est celui de Fillon dont le programme économique et de santé a été rédigé par Henri De Castries, qui outre le fait qu’il a longtemps dirigé l’Institut Montaigne, Laboratoire d’idées pour les monopoles et en particulier pour Axa qui lorgne un  pactole qui fait rêver :474 milliards d’euros, celui de la privatisation de notre système de santé. Rien à voir avec les petits arrangements de quelques millions d’euros de la Pénélope gate, mais l’esprit du Français ne peut désormais pas s’élever jusqu’à la question de l’État et des profits des monopoles financiarisés qui agissent en meute et nous imposent le drame permanent du chômage, de la misère, de l’angoisse au travail face à la surcharge, de l’insécurité au sens plein du terme. L’esprit français, celui du Canard Enchaîné, peut juste soulever le coin du voile sur ce qui est à la hauteur de la pensée française dépolitisée, sans vision réelle des rapports de classe. Cette attaque de Macron reste dans les mêmes limites puisqu’elle semble ignorer que Macron a derrière lui également Axa et d’autres pillards de haut vol. Ce niveau du scandale ne peut que rapporter à l’extrême-droite, mais dans le même temps peut-être dans ce niveau de dépolitisation où l’on voit un parti communiste censé nous aider à percevoir les enjeux de classe soumis à un effet hypnotique derrière la social démocratie, ne peut-il en être autrement. L’affaire crapuleuse du collier de la reine a déclenché la révolution française, créé l’illégitimité royale dans l’esprit de pauvres gens qui ne pouvaient envisager les sommes colossales qui leur étaient extorquées (note de Danielle Bleitrach pour Histoire et société) 
Nous allons nous intéresser aujourd’hui à un lièvre détecté par l’indispensable Canard enchaîné (bravo à lui, qui a bien défriché et m’a donné l’idée de creuser un peu.
Je précise bien qu’il s’agit d’un travail d’amateur sans prétention – qui vise simplement à aiguillonner quelques journalistes. (c’est bien le but de les rendre publics sur Internet)
Emmanuel Macron serait-il très très dépensier – ce qui expliquerait alors son regard positif sur les rêves de devenir milliardaire ?
Ou aurait-il des actifs qu’il a oublié de déclarer?
Nous n’en savons rien du tout, disons le clairement par prudence. C’est une simple question de citoyen qui émerge à la lecture de ses déclarations, et qui n’est pas absurde.
Mais il est difficile de le savoir si aucun journaliste ne lui demande quelques comptes sur ses comptes, afin de les comprendre et de simplement clarifier les choses…
Et comme il refuse de répondre aux questions du Canard, alors qu’il est dans l’ancien ministère de Cahuzac, on devient suspicieux…) Regardez pourquoi.
J’espère en tout qu’un journaliste étudiera ces faits que nous nous mettons en avant,  afin qu’un professionnel mène pour le coup une vraie enquête…
EDIT 08/02 : je note que ce billet publié initialement le 3 juin 2016 sur le patrimoine de Macron, candidat presque officiel du journal Le Monde, a commencé à se mettre à buzzer il y a une semaine. Je le ressors donc, un peu toiletté sur la forme, je n’ai pas revu le fond – et je n’ai vu passer aucune enquête d’un média là-dessus depuis juin (si quelqu’un a des informations…).
Je signale donc que je subis depuis une semaine une très grave campagne de diffamation publique du Monde visant à me faire fermer ce blog (mais il est vrai que je les agace depuis quelques années en montrant leur erreurs et omissions,je le reconnais)
Comme on ne me fait pas taire facilement, je ressors donc ce billet – pour vous faire patienter, la suite de la série Décodeurs prend plus de temps que prévu – il y a tant à dire aussi…
(Billet édité) Emmanuel Macron a donc déclaré : «Vous me faites pas peur avec vos t-shirts. La meilleure façon de se payer un costard est de travailler ».
C’est qu’en effet le travail génère des revenus, dont une partie sert à se constituer de l’épargne et donc un patrimoine.
Eh bien nous allons analyser aujourd’hui celui de notre Ministre de l’économie, Inspecteur général des Finances…
Nous disposons en effet grâce à la nouvelle loi sur la transparence sa déclaration de revenus (Source : HATVParchive) et de patrimoine (Source : HATVParchive).
Comme il a été nommé en août 2014 dans le gouvernement Valls II, ses déclarations (isolées donc) n’ont pas figuré avec celles de ses collègues, qui avaient suscité beaucoup d’articles quelques mois auparavant. Cela va être corrigé.







1 commentaire:

pedrito a dit…

Il n'y a pas que l'inqualifiable scandale FILLON, il y a celui des BALKANY, il y a celui de tous les milliardaires, il y a aussi l'insupportable arrogance de MACRON, qui à peine âgé de 40 ans planque déjà une fortune bien rondelette, amassée dans les banques, surtout pas à la sueur de son front, et dont le cri de ralliement qu'il adresse aux jeunes, c'est : " devenez milliardaires" !

Et ce sont ces voyous qui se prétendent les plus aptes et plus cleans pour conduire la politique de la France, alors qu'ils n'agissent que pour que les riches soient toujours plus riches dans un pays de pauvres toujours plus pauvres !!!

Que les yeux s'ouvrent enfin, sinon, de quoi les masses auront-elles conscience? Sinon, de croire aux tromperies des pères noël populistes, ceux qui sont gavés de fric?