lundi 29 décembre 2008

LAS CUMBRES DEL CINISMO Y DE LA NULIDAD

Une fois n'est pas coutume, j'emprunte à A.VIARD les quelques lignes tirées de son blog sur Cali.

"CALI : CASTELLA ET BOLIVAR A HOMBROS, OREILLE POUR UCEDA LEALCorrida inégalement présentée, noble et faible d'Ernesto Gonzalez (encaste santa coloma). Bonne faena de Uceda Leal au quatrième, noble mais soso et sans grande continuité, à qui il coupa l'oreille après une grande estocade. Après avoir coupé une oreille de son premier, Sébastien Castella, manifestement a gusto face à son second, noble mais faible, a soulevé l'enthousiasme du bouillant public de Cañaveralejo, à droite d'abord lors de séries complètes, puis à gauche avec moins de continuité par la faute du toro. Deux oreilles malgré un pinchazo avant une quasi entière décisive d'effet immédiat. Luis Bolivar a touché un premier toro très soso face auquel il fut bien sans parvenir à élever le débat, puis un dernier, soso également, face auquel, chauffé à blanc après le triomphe de Castella, il offrit une faena volontaire, intelligente et quelque peu longuette conclue d'une entière basse d'effet immédiat qui lui valut également deux oreilles. La veille, Paquito Perlaza et Sanchez Vara étaient tous deux sortis a hombros après avoir coupé deux oreilles à un toro de le premier et une à chacun"

Si je fais un copier/coller de cette pseudo reseña, c'est pour souligner une nouvelle fois la désinvolture de ce donneur de leçons, outre sa manie indécrottable de saucissonner l'aficion, de dresser les uns contre les autres:
- les bons aficionados, ceux qui boivent sa prose et qu'il flatte afin qu'ils continuent d'acheter sa revue , celle d'un liquidateur de la corrida, pour faire ainsi prendre à ses chers abonnés des vessies pour des lanternes,
- contre les mauvais, ceux qui exigent le respect de la lidia , pour mieux défendre la corrida contre ses ennemis de l'extérieur.... et de l'intérieur, les plus dangereux, parce qu'ils ne se préoccupent que de vendre de la merde
La moindre honnêteté intellectuelle exigerait que A.V. titre courageusement : " Castella et Bolivar coupent chacun deux oreilles à des bédigues faiblissimes, au prix d'un patient travail d'infirmiers ". Au lieu de cela, après avoir TOTALEMENT éludé l'épreuve des piques, on lit - ce dont on se serait douté, tellement c'est banal, cette manie d'escamoter les compte-rendus d'absence totale de piques, de toros, et donc, de LIDIA -, on apprend donc qu'il y a eu une GRANDE estocade ( comment peut-on parler de grande estocado à un animal faiblissime et moribond), puis deux oreilles après un pinchazo à un torito de même acabit, puis un toro soso....., puis un autre soso....avec une "entière basse d'effet immédiat", le tout agrémenté des termes vendeurs langue de bois habituels qui flattent les aficionad'eaux : "inégalement présentée, noble et faible..."etc...etc...
Au pays des aveugles....vous connaissez la suite.

Quand à son voisin, il copie et résume les résumés.

7 commentaires:

bruno a dit…

Pédrito,
Suis désolé suis abonné pour cette année ,mais suis abonné à la revue pas au bonhomme car je ne sais plus sur quel blog ou site je l'ai envoye à non dix metres mais hasta mi muerte et a moins d'attaques persos je ne lui causerai plus.
Vale pedrito
tu eres un grande
el libertario

El Mijano a dit…

No pasa nada ! Es la vida , cada uno tiene la suya.
Respecto , compañero!
Sta logo !

Anonyme a dit…

Dans "L'AIR DU TEMPS", il y a quelques semaines, il osait déclarer : " On a glissé peu à peu vers une suerte de transition, au risque de modifier le sens du spectacle et d'en provoquer la décadence", et il ajoutait " c'est ma contribution objective destinée à nourrir la réflexion....l'avenir d'un spectacle dépend en grande partie de sa capacité à évoluer".

Chacun appréciera le "ON" a glissé..... Comprendre: c'est pas moi, c'est pas nous, c'est "LES AUTRES" qui font "évoluer" la corrida jusqu'à la décadence, c'est-à-dire qui la dénaturent jusqu'à sa disparition prévisible, victime de ses trafiquants.

Si çà, c'est pas du cynisme, de combattre et d'injurier les aficionados, et d'encourager une "évolution" suicidaire du "spectacle", devenu banalement spectacle cruel: toros faiblissimes, non piqués, indultos débiles de toritos débiles, silence sur la pique, etc...?

Xavier KLEIN a dit…

Il y a dans cette "reseña", une expression qui tue, un de ces lapsus qui donne un sens immédiat au contexte et, s'échappant de la plume dévoilent son auteur.
Elle m'a intantanément brulée les yeux:"par la faute du toro".
Le toro est devenu responsable de sa mauvaise lidia: le comble du toreo moderne!
Cette expression donne beaucoup à réfléchir sur le point où nous en sommes arrivés.
Bonne année à tous, et notamment à Pedrito.

El Mijano a dit…

Ben voyons : c'est le toro qui est le responsable de tout, et notamment de l'échec de son présupposé opposant, plutôt de son partenaire, comme en politique moderne où on a inventé cette savoureuse - ou scandaleuse ignominie, selon qu'on est journaliste porte parole du patronat ou salarié en lutte :"les partenaires sociaux".
Satané toro : modelé, affaibli, annobli, afeité, escagassé par une interminable trasera, achevé par une lidia minable, après quinze mise en suerte aux banderilles, et qui n'est pas foutu de "servir".
Et ces cons d'aficionados qui veulent en plus des VRAIS bichos. Mes chers abonnés de TT: heureusement que je vous tiens à l'écart des blogs revendicatifs de ces fous d'aficionados!
Restons entre gens bien élevés, modérés, surtout.

Feliz año nuevo a todos y todas

Frédéric a dit…

Chers abonnés de TT:
Heureusement que je suis là pour vous aider à penser, pour vous protéger et vous éloigner de blogs comme celui ci, avec des lecteurs complétement fous qui réclament du toro!!! .je vous propose pour la madeleine 2009 de soutenir et de voter pour cette géniale idée du prix de la meilleure passe...
Le pire, c'est que je n'exagère pas en écrivant ces lignes.
Bonne année torista à vous tous.
Frédéric.

Anonyme a dit…

Les commentaires de AV sont de plus en plus pathétiques ! Les toritos fabriqués en série pour les figuras seraient les seuls responsables de corridas nullissimes et néanmoins triomphalistes ??!! Mais quand il y a toro et combat en piste, il a des propos bien pires ! Et après ça, il voudrait nous faire gober son aficion dans sa revue ...
Bonne année à toi Pedrito et à tous ceux et celles qui te lisent et t'apprécient. Que les toros de verdad nous comblent en 2009 !
A.R.