mercredi 28 juin 2017

RUFFIN, L'ÉPINE QUI DEVRAIT TITILLER LES GODILLOTS DE TOUTANMAKRON

Rencontre hier à la bourse du travail à Paris organisée par le journal Fakir et le SNJ-CGT. La France insoumise (François Ruffin) et le PCF (André Chassaigne) regonflés : « Des ordonnances, oui, mais, contre la finance ! » Magali Bragard
Rencontre hier à la bourse du travail à Paris organisée par le journal Fakir et le SNJ-CGT. La France insoumise (François Ruffin) et le PCF (André Chassaigne) regonflés.
De la rue à l’Hémicycle, les députés PCF et FI, qui devraient mener des batailles communes grâce à un « comité de liaison », ont fait leur rentrée hier. Une résistance à Macron.

lundi 26 juin 2017

LES GODILLOTS DE L'EMPEREUR 17%


Publié par Le Mantois et Partout ailleurs
Blog de Roger Colombier 

Ils vont siéger dès le 27 juin dans cette nouvelle législature. Rien de bon à attendre des macronistes, des socialistes qui vont s'aboucher avec eux, de la droite et de son extrême, plus une poignée classée divers.
Le Monde a scruté niveau de leurs études, activités professionnelles, participations financières, engagements associatifs, parcours militants et mandats électifs. M'en voudrez-vous beaucoup si je vous dit qu'aucun ouvrier n'est représentant de la nation?
Pour en revenir à l'enquête du journal: une centaine soit disant vierge en politique a occupé  un poste proche du pouvoir politique dans des ministères, des collectivités locales ou auprès d’élus, et une trentaine a un membre de sa famille engagé en politique. On est loin de l'entrée en masse de la société civile à l'Assemblée nationale.
Un quart des députés a été réélu. 270 sont élus municipaux, 78 départementaux, 64 régionaux, 1 est sénateur, 4 sont eurodéputés.
Pour faire de la vieille politique, il faut des jeunes partisans de la vieille politique. La nouvelle Assemblée nationale en est l'exemple frappant.
Les 308 députés aux semelles de plomb de Macronléon Bonaparte se sont réunis en séminaire de travail. Richard Ferrand, débarqué du gouvernement pour du business le concernant trop en Bretagne, auto-désigné grand sachem des députés de la majorité présidentielle, a été proclamé à ce poste. Au cas ou cela chaufferait sous son fauteuil de député, il aurait droit à l'immunité parlementaire. Oui, toujours de la politique politicienne sous les ors de la 5e République.
En tous les cas, les 308 députés godillots sont fin prêts pour fusiller à bout portant le Code du travail et d'autres droits conquis par les luttes ouvrières. Il est vrai qu'en matière de subordination dans le travail, la grande majorité d'entre eux sont patrons ou gérants d'entreprise, dans les professions libérales, cadres supérieurs ou politiciens. De ce fait, pas la peine de se fatiguer à leur démontrer que le droit du travail est à défendre.
Le quarteron restant des députés socialistes s'est aussi réuni en conclave. Ils se disent hors de la majorité présidentielle, tant il est vrai que beaucoup de socialistes sont déjà au gouvernement de notre mauvaise république et dans la majorité godillot.
A mes lecteurs présents et à venir: je vais prendre mes quartiers d'été et donc mon blog jouera quelque peu en sourdine. Sauf si l'actualité m'ordonne l'inverse.
Pour ceux qui pourront partir en vacances, bonnes vacances. Pour ces derniers et ceux qui ne le pourront pas, n'oubliez pas que votre coeur est à gauche, au propre comme au figuré et vraiment à gauche. Et surtout pas du bord des sociaux-traitres. C'est ainsi que se désignait autrefois le PS qui exécutait une politique de droite. Les temps ont-ils changé?
En attendant, à toutes et à tous, portez-vous bien. Et une première carte postale pour cet été:
Qui sont ces 577 députés dont la grande majorité va voter une politique des plus réactionnaires?

dimanche 25 juin 2017

AVEC LA CFDT, LE PEUPLE TRAVAILLEUR "EN MARCHE'"

une info

Publié le 25 Juin 2017
publiée par le Figaro
Résultat de recherche d'images pour "cfdt et indépendance"
Si 48% des sympathisants CFDT ont voté pour Emmanuel Macron au 1er tour de la présidentielle ,49% ont voté pour un candidat LREM au 1er tour des législatives

mercredi 14 juin 2017

LA DÉMOCRATIE MORIBONDE(1)




Ce n'est plus un dérapage

Publié le 13 Juin 2017

Comment oser dire cela ?
Résultat de recherche d'images pour "trahison"
" A titre strictement personnel les 3 élus communistes et républicains d'Evry ont décidé d'apporter leur soutien à la candidature de Manuel Valls au deuxième tour. "Opposés à la politique libérale du précédent et actuel gouvernement nous pensons néanmoins que Dimanche voter pour Manuel Valls c'est la garantie d'avoir un député sérieux et efficace pour les habitants de notre circonscription".
Quand il ne reste plus que ça ...  
On hésite entre mépris et envie de....
Canaille ! on se calme !
Surtout quand on sait qu'un des trois fut cheminot exerçant des responsabilités syndicales.
Un chose est sûre ce n'est pas lui qui a défendu le mieux le triage de Juvisy.
Profondeur de l'argumentation des gourmands du strapontin , cela vaut le coup. 
 Nous ne partageons pas le programme libéral proposé par E Macron.
Mais en tant que Maire, en tant que député Manuel Valls a toujours montré son sérieux et sa compétence qu'il a mis au service des habitants de notre ville et de notre circonscription. Il a toujours été très respectueux du travail des élus communistes dans notre ville et n'a jamais porté la moindre insulte aux communistes, à leurs élus, à notre secrétaire national...
Pas certain avec ce monument de bassesse qu'il se présente à sa prochaine réunion de son syndicat de retraité...s'il est toujours syndiqué


(1) Note de Pedrito:
La faute aux autres? Ce serait trop facile, certains militants de gauche, par leurs comportements indignes, ont perdu la boussole, comment les citoyens pourraient-ils eux-mêmes se retrouver dans cette foire à la lutte des places?

Comment s'étonner que, compte tenu des 51,3 % d'abstentions, ajoutés aux non inscrits de plus en plus nombreux, -au moins 4 ou 5 % de Français,- on parvienne au score faramineux de 44% de Français qui se sont déplacés? 
Partout, au détour d'un échange, d'une discussion impromptue, on ne rencontre que citoyens écœurés, désabusés, découragés. Restent les suceurs bêlants des petits chefaillons des partis, et qui espèrent toujours une place, un coup de piston, pour la fille ou l'épouse, certes des "militants" couchés de moins en moins nombreux à croire au miracle, malgré leur servilité qui confine pour certains à la prostitution.
Macron représente environ 17% des Français, et ses candidats sélectionnés par le nouveau messie de la finance, parce que jeunes et novices, bobos politiquement incultes,  qui s'apprêtent à constituer une chambre introuvable, vont donc représenter 15% des Français!
Une catastrophe au pays des lumières et de la Révolution !!
Pas de quoi pour ces mal élus crier victoire: le réveil sera douloureux!
Elle n'est pas malade, notre démocratie, elles est moribonde. 
Le grand foutoir!!!! 
Comment s'en relèvera-t-on, si ce n'est dans la rue?
Toujours pas par les urnes: la preuve par cette descente aux enfers de la démagogie! 

vendredi 9 juin 2017

L'INFO QUE PAR NATURE LE LARBIN PUJADAS IGNORAIT






Front Syndical de Classe
Attelés à assurer la promotion de la CFDT pour mieux tenir en laisse les salariés "nos grands" médias se gardent bien de diffuser ce genre de nouvelles :

la CGT-RTM redevient la 1ère organisation syndicale
Les élections professionnelles du 30 mai dans le réseau de transports urbains de la métropole de Marseille viennent de se dérouler.
Avec une représentativité de 41,42% dans l’entreprise, la CGT redevient la 1èreorganisation syndicale en prenant 9 points (32,43% par rapport au précédent exercice).
La CFDT passe 2ème organisation de 36,6% à 29,64% et perd 7 points.

Les salariés avec un taux de participation de 76% à ces élections professionnelles ont manifesté leur confiance au travail accompli par les élus mandatés et militants de la cgt durant ces 3 dernières années.
Alors que les médias ne cessent de marteler que la CGT est en perte de vitesse, cet exemple démontre que le syndicalisme de lutte prônée par la CGT répond aux aspirations des salariés.